Publications


Une villégiature pour Mélancolie « Monsieur, lors du recensement des maladies de notre circonscription, nous avons pu constater que votre mélancolie, dont vous êtes le tuteur légal, est sous notre garde dans nos services depuis plusieurs mois. Notre capacité d’accueil étant largement dépassée, nous vous invitons à venir la récupérer dans les meilleurs délais.A l’issue de cette visite, nous établirons un examen médical obligatoire...

Lire la suite...

Voyage en habitat Sous ce titre paradoxal, qui fait penser au voyage autour de ma chambre de Xavier de Maistre, se cache un curieux regard, non dénué d’humour, sur les manières dont l’homme investit l’espace. Sous l’influence manifeste de Gaston Bachelard, premier maître à rêver de l’auteur, voilà un regard aiguisé à l’aune de notre culture moderne, sous des angles de vue pour le moins originaux et même particulièrement troublants...

Lire la suite...

Les imaginaires… Après les nouvelles fantastiques d’Edgar Poe, Rudyard Kipling, Guy de Maupassant, Jorge Louis Borges, Mikhaïl Boulgakov, Dino Buzzati, Italo Calvino, pour ne nommer que les plus connus, il paraîtrait bien difficile de s’attaquer au genre. Pourtant, l’imagination n’attend pas, se moque bien du déjà-vu, se renouvelle sans cesse et s’infiltre partout dans les esprits les plus retors. Par les temps qui courent, on ne sait...

Lire la suite...

Article paru dans le Bulletin de l’association des amis de Gaston bachelard Bachelard et l’art contemporain. Petits aménagements d’un artiste-poète bachelardien avec les cultures contemporaines.[1] Avant de m’aventurer dans la création artistique, j’ai d’abord parcouru un long chemin d’écriture aux côtés de l’œuvre de Bachelard. L’écriture est pour moi un moyen de penser avant, en dessous des mots, de trouver dans les mots les...

Lire la suite...

Nouvelle Murs d’enfance Quand il eut gravi la petite traboule, il s’arrêta sur le palier. La chaleur de l’été se faisait doucement oublier dans la pénombre de l’étroite ruelle. Une hirondelle siffla entre les façades, frôla les flèches d’une grille rouillée et sauta de l’autre côté d’un mur d’où débordaient des feuilles de vigne vierge. Ce petit événement vif et noir lui tira un sourire....

Lire la suite...

Les temps changent, mon bon Monsieur ! Nouvelles publiée par la revue Brèves N°80 10 juillet 2000 Cher ami, C’est en grande hâte que je rédige cette lettre. J’ai pensé que tu étais le seul qui puisse comprendre mes agissements. Lorsque tu liras cette lettre je ne serai plus. Aussi je te raconte ici mon aventure qui doit se terminer ce soir. Lorsque je pénétrai dans cet établissement, je ne connaissais pas la raison qui m’y avait...

Lire la suite...

Roman Trépanation en haute montagne Ah que la montagne est belle, comme dit la chanson. Mais la joie peut être de courte durée, car ça grimpe, et d’une drôle de façon. Notre héros est à nouveau embarqué dans une mission aussi fumeuse que la première. Il s’agit de rencontrer un vieux fou qui se cache dans la montagne et qui perd la mémoire, pour récupérer in extremis ses souvenirs. Ça ne va pas être une mince affaire, d’autant que dans...

Lire la suite...

Roman Remous à la rivière Ça commence par la rumeur d’un monstre qui circulerait sur les bords de la Drôme et qui échauffe dangereusement les esprits. Le conservateur de la Réserve Naturelle demande au narrateur de résoudre médiatiquement cette affaire, de trouver la bête, « lui refaire un visage présentable, pourvu qu’elle ressemble plus à un panda en peluche qu’à un dragon des Comodo ». Mais tout scintille, tout change, tout...

Lire la suite...

L’expérience intime de la mélancolie Essai de 350 pages à propos d’elle Qu’est-ce que nous évoquons derrière le mot « mélancolie » ? Ce mot semble receler un inconnu pourtant connu de tous, et à la fois indéfinissable dans sa complexité et intime dans son expérience. Elle parsème notre littérature depuis des siècles, comme un mot à la fois évocateur, mais dont l’évocation varie de sens au cours des temps, à la fois un peu...

Lire la suite...