Démarche artistique


images métaphysiques Songes sur les éléments Les observations sur les éléments nous invitent à pousser plus loin notre imaginaire en proposant des si. La peau de l’eau, nous l’avons vu, n’est pas qu’une simple caractéristique anodine de l’eau, et lorsque nous imaginons le monde sans la peau de l’eau, sans cette tension de surface, tout change. En effet la surface d’un étang, ou d’une casserole pleine d’eau, serait floue, incertaine....

Lire la suite...

« Ainsi va toute ch… » Résidence Art In Situ 2007 – « Histoires, mémoires et Stratégies » – Lieu : la tour de Crest – Sculpture composée de terre, de pierre et de bronze. – Peinture de bitume sur plexiglas. Ainsi va toute chère, Chère âme, chère œuvre. L’œuvre est à la fois création et sépulture, mémoire d’une âme, celle de l’artiste. C’est une sublimation. Sculpture : Titre : « ainsi va toute chère » Jeu de...

Lire la suite...

Art in situ 2008 – workshop – les Amanins D’abord un rêve… L’étang avec ses grenouilles. En cet endroit je ressens une douce ambiance, un peu « à part ». Je commence à esquisser un projet de rêve : Je rêve de voir la lune descendre au-dessus de l’eau calme de l’étang. La lune est attirée par l’eau, elle vient visiter cet endroit, le soir. Hélas, je me rends compte du manque de moyen pour réaliser ce projet. Il me faudrait...

Lire la suite...

Close to nature Etrange chronique d’un workshop par Jean-Pierre Treille jeudi 20 juillet 2006 Je vais poser la sculpture-structure dans son espace, un champ arénique dirigé vers le nord. Elle est composée de bâtons blancs et de bâtons rouges, tenus en l’air par la tension d’une savante géométrie. Rouge de la passion, blanc de la sagesse. La passion s’éveille. Mais elle vacille, manque de se rompre dans ses élans, de bifurquer, de se...

Lire la suite...

La fourrure, un médium extraordinaire La terre et la solitude de Van Gogh Un projet ourdi par nos amies allemandes, à BONN, a débouché sur le thème du dépaysement, après une conversation par mail de tous les participants français invités. J’ai développé par ailleurs ce thème pour réfléchir à cette notion qui est apparue pas si évidente, passé les considérations sur les signes linguistiques du changement de civilisation et de langue....

Lire la suite...

Le masque, membrane s’il en est ! Ma quête continue. La peau de l’eau n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Je vais aborder une autre image de l’eau, celle de l’eau fertile. Le lait, le sperme, ont un autre rapport avec les éléments. L’eau fertile, à la fois eau et terre, contient un puissant principe actif. C’est une image poétique féconde. Cette nouvelle sculpture s’appelle « le masque et la soif », nom composé des mots...

Lire la suite...

Le feu Après cette expérience je voulais travailler sur la transmutation de l’eau en feu, sans savoir comment m’y prendre. C’est là que j’ai fait une rencontre inattendue (Résidence art in situ – Septembre 2005 : « la Drôme, rivière sauvage ? »). Dans le lit de la Drôme, J’ai trouvé cet arbre, fendu et noir, vaincu par un incendie, et longtemps ballotté dans les courants sauvages. D’abord, tentative de résurrection à l’aide de...

Lire la suite...

L’arbre cosmologique A propos de cosmologie. Voyant, en automne, un gros châtaignier affalé par une tempête, et dont les feuilles rousses, trempées d’eau, faisaient comme moi, prenaient l’empreinte de leur tronc comme pour lui faire un ultime suaire, je me suis dit qu’elles devaient procéder d’une métaphysique en relation avec la vie et la mort, avec la lumière et l’obscurité. Les feuilles captent les rayonnements venant du...

Lire la suite...

La source pour origine Pour retrouver la forme de l’eau, j’aurai pu « copier » n’importe quelle forme avec la peau de l’eau, puisque, a priori, l’eau n’a pas de forme propre. Par contre, si je prends l’empreinte d’un arbre ou d’une pierre de la rivière – qui tous deux ont connu et vécu avec l’eau, son énergie, sa puissance – alors c’est cette énergie, cette puissance de l’eau qui jaillira dans la forme. L’image psychique...

Lire la suite...

La question du médium, la membrane En tant que sculpteur désireux de réaliser mon rêve métaphysique, c’est grâce à un médium particulier, assez méprisé aujourd’hui, que j’ai fait ma plus belle découverte. C’est la membrane de plastique transparent, qui se plie à (presque) toute volonté de formes. Lorsque j’ai eu à créer une libellule pour une exposition entomologique (voir Entomologie : Odonate), j’ai thermo-formé les ailes avec ce...

Lire la suite...