L’arbre cosmologique

Posté | sans commentaire


L’arbre cosmologique

A propos de cosmologie. Voyant, en automne, un gros châtaignier affalé par une tempête, et dont les feuilles rousses, trempées d’eau, faisaient comme moi, prenaient l’empreinte de leur tronc comme pour lui faire un ultime suaire, je me suis dit qu’elles devaient procéder d’une métaphysique en relation avec la vie et la mort, avec la lumière et l’obscurité.

Les feuilles captent les rayonnements venant du ciel. J’ai pensé qu’elles devaient les concentrer vers un point secret de l’arbre, un centre cosmologique. En inversant le processus, je devais pouvoir retrouver une sorte de cosmographie sylvestre, le ciel vu par un arbre.

Avec la peau de l’eau, j’ai donc pris l’empreinte des feuilles, lesquelles avaient elles-mêmes pris l’empreinte de l’arbre. Je les ai disposées autour d’un centre où je plaçai une source lumineuse

Et, mon arbre ainsi reconstitué selon les règles de la transmutation, j’ai pu contempler sa cosmographie personnelle.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *