Revue Brèves. Nouvelle

Posté | sans commentaire


Breve couvLes temps changent, mon bon Monsieur !

Nouvelles publiée par la revue Brèves N°80

10 juillet 2000

Cher ami,

C’est en grande hâte que je rédige cette lettre. J’ai pensé que tu étais le seul qui puisse comprendre mes agissements. Lorsque tu liras cette lettre je ne serai plus. Aussi je te raconte ici mon aventure qui doit se terminer ce soir.

Lorsque je pénétrai dans cet établissement, je ne connaissais pas la raison qui m’y avait poussé. Mais je ne reviendrai pas là-dessus.

Je n’aurais pas dû entrer.

Surtout par cette porte. Une porte élégante, dans le style moderne du bâtiment, quoique légèrement plus discrète que l’entrée principale. Sur celle-ci on avait inscrit   ” Comestibles “.

Dans un vestibule, j’ai lu, car c’était obligatoire, le règlement du service ainsi que le “menu des prestations”, classées en degrés. C’était compliqué et en vérité je n’ai pas compris grand-chose, seulement que le premier degré était le plus simple, et relativement rassurant. Ma surprise a été telle que j’ai perdu d’un seul coup toute capacité de jugement. A ce moment, je pouvais faire encore demi-tour et quitter ce lieu. Mais j’ai eu une sorte de pulsion : j’ai poussé la deuxième porte, machinalement. D’une autre façon, je peux dire maintenant qu’à la lecture de cette pancarte il était devenu vital de poursuivre, d’en finir avec cette incertitude.

La salle de service des ” Comestibles” était très propre et blanche, en forme de large couloir. D’un côté étaient alignées des tables hautes, drapées de blanc et équipées d’instruments curieux. Un homme s’approchait déjà vers moi. Il m’a accueilli avec une affabilité et une efficacité redoutable. Il devait être pressé.

– Monsieur est le bien venu. Quel degré avez-vous choisi ?

– Le premier, ai-je répondu, tout aussi machinalement.

– Je dois vous préciser que les tarifs ont augmenté de 5 %, dit-il avec fierté.

 

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *