Editions Bords du Lot. Nouvelle

Posté | sans commentaire


Nouvelle

Souven couv - copieMurs d’enfance

Quand il eut gravi la petite traboule, il s’arrêta sur le palier. La chaleur de l’été se faisait doucement oublier dans la pénombre de l’étroite ruelle. Une hirondelle siffla entre les façades, frôla les flèches d’une grille rouillée et sauta de l’autre côté d’un mur d’où débordaient des feuilles de vigne vierge. Ce petit événement vif et noir lui tira un sourire. Il avait dans la quarantaine, grisonnant légèrement. Il tournait la tête dans toutes les directions, comme s’il cherchait quelque chose, ou comme s’il craignait d’être vu. Il passa les mains sur sa chevelure, puis se décida à monter, lentement, des escaliers qui menaient à une porte du vieil immeuble en épousant ses angles biscornus. Il caressait les marches du bout des pieds, comme si elles constituaient un obstacle redoutable. Arrivé devant la porte en chêne ajourée de verres dépolis, il s’arrêta de nouveau. En proie à une grande hésitation, il regarda cette porte, longtemps, avec application. Il se passa à nouveau la main dans les cheveux et se décida à tourner la vieille sonnette. Au bout d’un moment le loquet fit un bruit, et la porte s’ouvrit.

Une dame d’allure austère, les cheveux d’un blanc brillant, apparut devant lui. Elle devait avoir dans les soixante ans, peut-être plus. Elle le regarda sans rien dire. Visiblement il devait parler le premier.

– Heu… Bonjour madame. Voilà…

Nouvelle ayant obtenu le PRIX littéraire 2008 « Lire en vert » de l’Enseignement Agricole public de la Région Midi Pyrénées – Mirande.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *